Fabienne MOTTO
Psychothérapie à Meyzieu
Fabienne MOTTO
Psychothérapie à Meyzieu

Le focusing... de quoi s'agit-il ?

Psychothérapie

Cet article afin de mieux comprendre ce qu'est le focusing, comment il se pratique et ses champs d'application. Tout d'abord, le terme anglais "focusing" renvoie au terme "focus" qui signifie "se concentrer sur". Focusing pourrait donc être traduit en français par "en train de se focaliser sur". Le focusing est une approche psycho-corporelle qui s'inscrit dans la psychothérapie humaniste et qui invite à se centrer sur notre ressenti corporel afin de mieux comprendre les situations vécues et d'apprendre à se positionner au plus juste dans l'existence.

Quelles sont les origines du focusing ?

Eugene Gendlin (1926-...), poursuivait des études de philosophie, lorsqu'il décida en 1952 de rejoindre l'équipe du psychologue Carl Rogers (1902-1987) à l'Université de Chicago qui était à l'époque très active et féconde. Rogers a en effet participé à la naissance de la Psychologie Humaniste et est le père de l'Approche Centrée sur la Personne. Gendlin s'intéressait quant à lui à la création du sens à partir de l'expérience vécue, et pour mieux élucider le lien entre signification des mots et expérience, il s'est rapproché de l'expérience de la thérapie dans laquelle les personnes en cherchant à comprendre ce qu'elles vivent, tentent justement de mettre en mots leur expérience et d'y trouver un sens (B. Lamboy, 2009). Ses travaux l'ont amené à découvrir que ce qu'il appelait "l'experiencing" (l'expérience en train de se vivre) amène à l'élaboration du sens. Elle sert de référence à l'explicitation du sens ( Experiencing and Creation of Meaning, 1962).

Suite à l'analyse de centaines d'heures d'entretiens de thérapies, il s'aperçut que les personnes qui tiraient profit de la thérapie étaient celles qui avaient la capacité à écouter leur expérience vivante intérieure pour mieux percevoir ce qui se passait en elles. En se mettant en relation étroite intérieurement, à l'écoute de ce qu'elles vivaient, ces personnes pouvaient préciser différemment leurs pensées, comprendre autrement leur situation et trouver de nouvelles solutions. Il a ainsi repéré ce processus et donné naissance au focusing dans les années 1970.

 

En quoi consiste la démarche du focusing ?

Le processus du focusing consiste à se mettre à l'écoute d'une sensation corporelle appelée "sens corporel" qui renvoie au ressenti corporel développé dans toute situation quelle qu'elle soit. Au départ, le ressenti corporel est vague. Il recèle quelque chose de neuf à entendre et qui pour le moment est implicite. Afin de préciser les informations contenues dans notre ressenti corporel, il va être nécessaire de prendre le temps en restant  à son contact, de sa mise au point (au sens photographique du terme). Nos impressions corporelles sont chargées de signification et le focusing vise à les écouter et à les préciser au plus juste. C'est une façon de se relier à une dimension plus profonde de soi et à des réalités jusque-là non conscientes. C'est également faire l'apprentissage de se référer à soi. Le focusing cherche à développer cette façon de se fier de plus en plus à sa propre "boussole intérieure". Selon Gendlin, le sens corporel contient et étaie le processus de changement en permettant que se révèle progressivement ce qui est implicitement signifiant pour la personne. Le processus d’émergence réorganise les données dans le sens d’une plus grande harmonisation avec soi-même et les autres (https://fr.wikipedia.org/wiki/Focusing).

La focusing est basé sur un protocole précis en six étapes évoquées très rapidement ici :

  • Dégager l'espace
  • Laisser venir le sens corporel d'une situation
  • Trouver la "prise" du sens corporel
  • Laisser résonner la "prise"
  • Interroger le sens corporel
  • Accueillir le changement

Il s'agit de points de repère qui ne doivent pas prendre le pas sur le processus (B. Lamboy, 2009). L'idée ici est de développer une attitude intérieure qui nous permet d'aller à la rencontre d'un sens nouveau de ce que nous fait vivre une relation, une situation, un événement...

Quels champs d'application pour le focusing ?

Le focusing a plusieurs applications possibles (http://www.ifef.org/presentation-du-focusing) :

  1. Il peut être utilisé comme méthode psychothérapeutique,
  2. Il peut être également appliqué dans différentes pratiques médico-psycho-sociales permettant une plus grande écoute et une qualité relationnelle,
  3. Il peut être utilisé comme démarche personnelle d’autogestion en mettant l’accent sur une harmonie interne.

En tant que psychopraticienne dans l'Approche Centrée sur la Personne, je l'utilise au cas par cas, en fonction de la façon dont se déroule la séance. Je ne suis pas fixée de façon rigide sur les différentes étapes indiquées ci-dessus, je m'inspire surtout du processus et l'adapte selon ce qui semble utile à la personne écoutée.

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.